HAIES ANDRÉSIENNES

Une association appelée « HAIES ANDRÉSIENNES » créée en 2012, a pour but de préserver un paysage et un cadre de vie profitables à tous en militant pour la DÉFENSE DES HAIES.

L’association a pour objectif de :

  • Entretenir un maillage cohérent de haies et talus bocagers,
  • Améliorer progressivement et durablement un réseau bocager reliant jeunes plantations et anciennes, dans l’esprit des « trames vertes »
  • Maintenir les haies existantes et/ou les améliorer sur le territoire de la commune de SAINT-ANDRE-SUR-SEVRE
  • Mettre en commun les moyens humain et matériel pour aboutir à son but,
  • Communiquer, former (lectures, articles, conférences) dans ce but.

Siège social : Mairie – 4 Rue Marie Millasseau 79380 SAINT-ANDRE-SUR-SEVRE

L’association se compose de :

  • D’un bureau (présidente, trésorier et secrétaire),
  • Des 6 membres actifs (agriculteurs qui ont pris l’engagement de respecter la charte)
  • Un comité de pilotage composé d’Elus municipaux désignés par le conseil municipal en début de mandat.

Le comité de pilotage est chargé de vérifier le bon fonctionnement de l’association.

L’association est entièrement subventionnée par la municipalité. La subvention permet un remboursement des frais engagés par les agriculteurs adhérents relatif à l’entretien des haies situées sur leurs parcelles.

Charte protection de la haie

Les haies ont une fonction importante incontestable dans l’environnement. Elles jouent un rôle de coupe-vent et luttent contre l’érosion des sols. Associées aux talus et aux fossés, elles interfèrent dans le ruissellement de l’eau depuis la pluie jusqu’aux rivières. Elles obligent ainsi l’eau à s’infiltrer dans le sol, contribuant à une meilleure alimentation des nappes phréatiques. Elles diminuent les effets de crues et des inondations.

Les haies, surtout celles à strates multiples limitent la force des vents, améliorant ainsi le rendement global des cultures, le rendement faible en bordure de haies étant largement compensé par celui du « milieu » de champ.

Les haies constituent bien entendu des zones de nidification pour les oiseaux et de refuge pour la faune, et constituent un réservoir de biodiversité important, surtout lorsqu’elles sont organisées en corridors continus, comme le préconise le Grenelle de l’Environnement. (trame verte)

Enfin, elles représentent un intérêt économique car elles :

  • sont source de production de bois,
  • constituent la caractéristique principal de notre paysage de bocage permettant de développer l’intérêt touristique (gîtes ruraux, ferme-auberges, vacances à la ferme…qui représentent autant de pistes de diversification des activités agricoles),
  • valorisent également le patrimoine des habitants (cadre de vie)

Pour tout cela, nos objectifs sont de maintenir les haies existantes, les améliorer et permettre le développement de nouvelles haies ou le renouvellement de haies qui ont été fragilisées par le passé sur le territoire de la commune (Là où des haies ont disparu, de jeunes pousses se développent spontanément si rien ne s’y oppose. Elles sont le point de départ spontané d’une nouvelle haie).

Pourquoi une association « Protection des haies » ?

Souci de préserver un paysage et un cadre de vie profitables à tous.

  • Echanger et s’organiser pour entretenir un maillage cohérent de haies et talus bocagers dans une logique de réseaux.
  • Faire reconnaître la valeur du travail agricole pour l’entretien du bocage et de ses fonctions agro-environnementales (biodiversité et stockage de carbone, protection climatique, des sols et de l’eau)
  • Améliorer progressivement et durablement un réseau bocager reliant jeunes plantations et anciennes dans une recherche de continuité entre exploitations.