Mise en circulation de faux billets dans le bocage Bressuirais

Mise en circulation de faux billets dans le bocage Bressuirais

Depuis le début de l’année 2019, 12 000 faux billets utilisés pour le tournage de films ont été saisis en France. Les 2 et le 3 novembre 2019, deux victimes de cette escroquerie sont recensées sur Bressuire et sur Nueil-les-Aubiers. (Enquête en cours)
 
Eu égard à la menace de cette « Movie Money », vous êtes conviés à diffuser ce message d’alerte auprès des commerçants et de vos administrés (contacts directs, page internet municipale, bulletin municipal…)
 
Ce sont des coupures de 10, 20, 50 euros… assez ressemblantes aux vrais billets de loin mais bien peu crédibles de près. Elles sont utilisées dans les films de cinéma depuis des années et ne posaient guère de problèmes jusqu’à maintenant. La France est particulièrement concernée par le phénomène puisque 60% de la « Movie Money » circulant en Europe se concentre sur l’Hexagone. Une partie des coupures est écoulée dans les bars, les boîtes de nuit ou sur les marchés… Ces billets destinés au cinéma sont très faciles à se procurer sur Internet car en accès libre et peu chers.
 
Ils sont pourtant assez faciles à identifier. Sur le côté du billet, on peut notamment lire « This is not legal. It’s to be used for motion props » (traduction : « Ce billet n’a pas cours légal. Il a vocation à être utilisé au cinéma »). Autre élément qui ne trompe pas : sous le drapeau européen, la signature de Mario Draghi (ancien patron de la Banque centrale européenne) est remplacée par une mention  « Movie Money ». Et la texture du billet ne devrait pas non plus laisser de place au doute : le papier est complètement lisse et « craque » lors de la manipulation.
 
Vous remerciant de votre action en local.
 
Cordialement.
 

Lieutenant Yann FAVENNEC
Commandant le Communauté de brigades de Cerizay

 

 

Laisser une Réponse